PSA et FCA : tout ce qu’il faut savoir

   13 Novembre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On dit souvent que l’union fait la force, eh bien, c’est ce que PSA et FCA vont nous démontrer dans un avenir très proche puisque les 2 groupes automobiles sont sur le point de fusionné de manière officielle. Néanmoins, cette fusion impliquera-t-elle de gros changements pour chacun des partis? Bref, c’est ce que nous allons tenter de démystifier.

D’abord, il faut savoir que le group ne serait pas le plus gros du monde contrairement à ce que tout le monde présent, car la fusion combinerait environ 14 marques, ce qui placerait le groupe au 3e rang au mieux. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose et il faut savoir que de ces 14 marques, certaines ne produisent pas vraiment de véhicule à l’heure actuelle comme c’est le cas pour Mopar et SRT.

De nombreux experts croient que le groupe sera également plus fort en Europe qu’en Amérique du Nord, car PSA est majoritairement composé de marque européenne et on en retrouve aussi beaucoup chez FCA. On peut donc dire que l’alliance sera plus profitable au marché de l’Europe.

L’innovation

La chose la plus importante à retenir de cette éventuelle fusion, c’est qu’elle va permettre aux 2 groupes de se diviser les coûts en matière de développement. Ainsi, si on ne doit pas s’attendre à voir de véhicule Peugeot arriver en Amérique du Nord dans les prochaines années, on pourrait certainement avoir droit à des véhicules Dodge ou Chrysler utilisant une plateforme européenne. Néanmoins, le cheval de bail des 2 groupes reste certainement l’électrification de leurs véhicules. Disons simplement que comparativement à d’autres groupes et même à certaines constructrices, l’offre de FCA est assez pauvre en matière de véhicule électrique et c’est une situation à laquelle le groupe italo-américain veut certainement remédier.

Limiter les pertes

On peut dire que les travailleurs et travailleuses qui œuvrent dans le domaine de l’automobile et surtout dans les usines de productions ont de quoi s’inquiéter avec toutes les fermetures qui ont été annoncées dernières notamment chez Ford et General Motors. Néanmoins, s’il y a bien une chose que la fusion entre PDS et FCA veut préserver, ce sont les emplois. En effet, les deux groupes veulent éviter autant que possible de devoir fermer des usines, ce qui est une bonne nouvelle pour les gens à l’emploi des 2 groupes.

Le marché américain

Bon, disons que l’union FCA/PSA pourrait éventuellement amener de nouvelle marque en Amérique du Nord, mais ça ne sera pas avant quelques années puisque les 2 groupes devront avoir un solide plan d’affaires avant d’effectuer ce genre de transition. En fait, ce que FCA chercher à tout prix à éviter, c’est que PSA connaisse le même échec que les marques Fiat et Alfa Romeo qui ont du mal à écouler quelques milliers d’unités par trimestre. Il sera donc possible d’acheter une voiture de marque Peugeot neuve en Amérique du Nord, mais comme nous l’avons mentionné plus tôt, ça ne sera pas avant plusieurs années si ça arrive.

Les papiers ne sont pas encore signés

La chose la plus importante à retenir jusqu’à maintenant, ce n’est rien d’officiel n’a encore été annoncé au sujet de la fusion éventuelle des 2 groupes. En fait, pour l’instant, il n’y a rien qui indique que la fusion ne se produira pas, mais il y a encore plusieurs détails à régler et on n’en connait pas encore les détails de cette fusion éventuelle. Certains experts croient qu’il s’agira plutôt d’une fusion temporaire un peu à la manière de Mercedes-Benz et Chrysler. Bref, nous allons en savoir davantage dans les prochaines semaines puisque la fusion devrait s’officialiser avant la fin de l’année si tout va bien.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Alfa Romeo Spider
1996

12450 $
83090 Km

Alfa Romeo Giulia
2017

29995 $
41761 Km

Alfa Romeo Stelvio
2018

44900 $
12236 Km

Alfa Romeo Giulia
2017

32789 $
56056 Km

Alfa Romeo Stelvio
2018

43911 $
24634 Km

Alfa Romeo Giulia
2017

36975 $
18856 Km

Alfa Romeo Stelvio
2018

38975 $
18818 Km

Alfa Romeo Giulia
2019

118285 $
10 Km