Roll Royce Ghost 2021

   10 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Rolls Royce n’est pas seulement qu’un fabricant d’automobiles de luxe. C’est aussi un symbole de luxe, de prestige et d’opulence dans sa forme la plus extrême qui soit. L’expérience de personnalisation d’une Rolls Royce est tout simplement unique. Par exemple, si vous souhaitez que votre voiture soit habillée d’un cuir de caïman, d’un ivoire pur d’éléphant africain et même d’une corne de rhinocéros dont il ne reste qu’un spécimen vivant, le constructeur fera en sorte de réaliser vos désirs. Bon, peut-être que j’exagère un peu, mais il n’en demeure pas moins que les exigences de la marque mise sur la perfection, rien de moins, afin de combler sa clientèle qui ne demande qu’à bénéficier de ce qu’il y a de mieux sur cette terre.

Si je vous parle de tout cela, c’est parce que je n’ai jamais compris la raison d’être de la Ghost dans la gamme du constructeur britannique. Rolls Royce veut offrir ce qu’il y a de mieux alors pourquoi le constructeur britannique proposerait 2 voitures. Par défaut, cela signifie qu’il y a un modèle « d’entrée de gamme »  et un modèle phare. Vous aurez deviné que la Ghost évolue tout juste au-dessous de la Phantom, mais il faut savoir que la Ghost partage sa plateforme avec d’autres variantes comme la Wraith et la Dawn, ce qui explique en quelque sorte sa présence. Et puis, elle n’a rien à envier à sa grande sœur à bien des égards y compris sur le fait que contrairement à cette dernière, elle n’est pas basée sur une plateforme BMW, mais bien sur un châssis entièrement conçu par Rolls Royce. De plus, le constructeur britannique nous propose une nouvelle Ghost pour 2021 et ça, c’est quelque chose qui mérite certainement d’être souligné puisque la berline n’a pratiquement pas changé depuis son introduction sur le marché en 2010 en remplacement de la Silver Seraph.

La Rolls Royce Ghost II

À priori, la Rolls Royce Ghost 2021 ne semble pas beaucoup avoir changé non plus, mais je vous promets que les améliorations sont nombreuses. Le problème ici, si on peut dire ça ainsi, c’est que le constructeur britannique a fait évoluer sa voiture avec une précision si extrême et tant de finesse qu’on remarque difficilement les changements. Toutefois, je crois que le nouveau parechoc avant de la Ghost est un élément qui saute aux yeux et je dirais même que ces inhabituels pour la marque, car Rolls Royce ne veut pas forcément qu’un élément détournent votre attention. L’idée ici, c’est d’apprécier l’œuvre dans son ensemble.

L’habitacle de la Ghost 2021 a été modernisé en s’inspirant de celui de la Phantom. La berline du constructeur britannique passe enfin au 21e siècle avec l’ajout d’un tableau de bord numérique. De plus, la voiture a droit à un niveau de finition plus élevée que jamais et comme si ce n’était pas encore suffisant, le plafond étoilé comporte pas moins de 850 étoiles dans leur position exacte. D’ailleurs, Rolls Royce peut positionner ces dernières selon un endroit et même une journée précise de votre choix. Ainsi, si vous voulez que le plafond de votre Rolls Royce représente le ciel étoilé du jour de votre naissance dans votre ville natale, c’est possible. Disons simplement que c’est un niveau de personnalisation, de recherche et de détail qu’on ne retrouve chez aucun autre manufacturier et qui est la raison pour laquelle Rolls Royce reste encore aujourd’hui une référence en matière de voiture de grand luxe.

Le constructeur britannique n’a pas encore annoncé la date d’arrivée sur le marché de la nouvelle Ghost 2021 tout comme c’est le cas pour son prix, mais entre vous et moi, ce n’est pas vraiment un problème puisque le prix de base est vite submergé par un mer d’options onéreuse et si vous avez besoin de demander combien tout ça coûte, c’est que vous n’avez probablement pas les moyens de vous l’offrir. Toutefois, on peut supposer que le prix d’achat moyen oscillera entre 400 000$ et 500 000$ comme c’est actuellement le cas.

Aussi puissante qu’un yacht

Je n’irais pas jusqu’à dire que la Rolls Royce Ghost est aussi silencieuse qu’une voiture électrique, mais c’est à peu près ça. Ainsi, on peut difficilement se douter que la berline du constructeur britannique est en fait propulsée par un gargantuesque moteur V12 de 6.75 litres qui affiche 563 chevaux et 627 livres-pied de couple. Le plus ironique dans tout ça, c’est que cette mécanique n’utilise qu’une infime partie de ses capacités et la raison pour laquelle est permet d’améliorer le confort de roulement, car les accélérations son graduelle et calculée.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Rolls Royce