Shelby GT350 Édition Heritage

   31 Décembre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si la Ford Mustang a fait ses débuts en 1964, il n’aura fallu qu’une année à peine à Carroll Shelby pour transformer la légendaire voiture sportive américaine en véritable musclecar. Vous aurez compris que je parle ici de la Shelby GT350, une voiture qui a d’ailleurs effectué son grand retour sur le marché en 2015 en même temps que la nouvelle génération de Mustang. Ainsi, Ford a en quelque sorte célébré les 50 ans de la Mustang et de la Gt350 à ce moment. Néanmoins, la Shelby GT350 en est probablement à sa dernière année de production et c’est pour cette raison que le constructeur américain a voulu honorer cette légende de l’automobile pour une dernière fois avec une édition spéciale Héritage.

La Shelby GT350 de dernière génération est déjà une voiture très prisée des adeptes de conduite et des collectionneurs, cette nouvelle édition spéciale Héritage sera la plus désirable du lot.

Les éléments clés

Ce qui rend cette voiture aussi particulière est en fait très simple. Bref, l’ensemble héritage comprend une peinture blanc Winbledon avec des bandes de course bleue Guardsman. Il s’agit là de la seule configuration disponible, mais cette dernière sera aussi agrémentée d’écussons spécifiques à ce modèle autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la voiture. Pour ce qui de l’habitacle, nous aurons droit à un fini tout en noir accompagné de surpiqûres rouges. De plus, l’ensemble héritage sera disponible avec la version GT350 et la version GT350R. Le prix canadien de cette option n’a pas encore été annoncé, mais on sait que chez nos voisins du sud, il faudra débourser environ 2 000$ US pour en bénéficier. Ford n’a pas encore spécifié si cette édition Héritage sera limitée à un certain nombre d’exemplaires ou non, mais dans tous les cas, c’est une voiture sur laquelle vous voudrez mettre la main si vous êtes un collectionneur.

Des performances à couper le souffle

La Shelby GT350 de la génération actuelle est considérée par la majorité des journalistes automobiles comme étant l’une des voitures par excellence pour celui ou celle qui aime conduire. Sa sonorité est tout simplement unique et c’est une voiture qui nous fait sourire, littéralement. Tout ça, c’est rendu possible grâce à son groupe motopropulseur particulier et tout ce qu’il y a autour. La Shelby GT350 a droit à une suspension plus performante que celle de la Mustang régulière et elle bénéficie d’une direction encore plus évoluée. Sans parler de son système de freinage qui a été spécialement conçu pour la piste.

Toutefois, ce qui donne tout son charme à la Shelby GT350, c’est ce qui se cache sous le capot. Il s’agit d’un V8 de 5.2 litres qui affiche une puissance de 526 chevaux et 429 livres-pied de couple. Je sais, c’est à peine plus que la Mustang Bullitt qui développe 480 chevaux et 420 livres-pied de couple, mais la GT350 est une bête totalement différente et la manière dont son V8 de 5.2 litres sa puissance est complètement différente de celle du V8 de 5.0 litres qu’on retrouve dans la Mustang régulière.

Pourquoi 350?

Il y a plusieurs rumeurs qui circulent en ce qui concerne la Shelby GT350 et pourquoi cette dernière aurait reçu cette appellation spécifique. Certains croient que c’est parce que la voiture avait une puissance de 350 chevaux ou parce qu’elle était dotée d’un V8 de 350 pouces cubes, mais c’est totalement faux, car la voiture développée par Shelby était propulsée par un V8 de 4.7 litres, soit 289 pc qui développait environ 306 chevaux, ce qui était quand même pas mal pour l’époque, surtout pour un V8 d’aussi petit format. En fait, l’histoire la plus populaire sur le sujet veut que la voiture ait reçu son appellation parce que l’atelier de Carroll Shelby se trouvait seulement à 350 pas de l’usine de Ford. Dans tous les cas, la Shelby GT350 est aujourd’hui l’une des voitures sportives les plus désirables du monde, surtout en ce qui concerne la première génération. Néanmoins, la nouvelle génération et surtout l’édition Héritage aura de quoi plaire aux collectionneurs dans les années à venir, car elle risque d’être la dernière Shelby a bénéficié d’une boîte manuelle, ce qu’on ne retrouve pas sur la nouvelle GT500.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Ford