Subvention pour véhicules électriques : bientôt la fin ?

19 Mars 2024 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Voilà une nouvelle qui ne risque pas de plaire aux adeptes de voitures électriques et surtout à ceux et celles qui n’ont pas encore effectué un achat. Enfin, inutile de paniquer puisqu’il vous reste encore amplement de temps pour profiter des différents programmes de subventions gouvernementales pour l’achat d’un véhicule électrique.

 

On savait dès le début que les mesures d’incitation à l’achat d’un véhicule électrique seraient temporaires. Cependant, on ne savait pas quand elle prendrait fin. Nous avons maintenant la réponse puisque le gouvernement du Québec a annoncé que son programme de subvention prendra fin en 2027.

 

Un rabais de 7000 $

 

De manière générale, les véhicules électriques sont nettement plus dispendieux que leur équivalent à essence. C’est pourquoi les différents paliers de gouvernement avaient décidé de créer les programmes de subvention.

 

Au Québec, un véhicule électrique de moins de 65 000 $ est éligible à une subvention de 7 000 $. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que le gouvernement fédéral offre lui aussi un incitatif de 5 000 $ pour un total de 12 000 $ ce qui peut faire toute la différence dans un achat.

 

Malheureusement, les jours du rabais provincial sont comptés. Ce dernier sera réduit par étape jusqu’à son élimination complète en 2027. Le gouvernement a choisi de maintenir le rabais de 7 000 $ jusqu’au 31 décembre 2024 à minuit. Après cette date, le rabais va passer à 4 000 $. Pour 2026, le programme de subvention provincial ne sera que de 2 000 $. Pour ce qui est du programme fédéral, rien n’a été annoncé pour le moment, mais il ne serait pas impossible que le gouvernement du Canada prenne le même chemin que celui du Québec.

 

Le retrait du programme de subvention provincial est motivé par plusieurs raisons à commencer par le fait que les véhicules électriques sont aujourd’hui plus populaires que jamais. Le gouvernement croit que c’est aux constructeurs automobiles de s’ajuster pour offrir des prix plus compétitifs à leur clientèle.

 

Selon le député Pierre Fitzbiggon, le retrait progressif de la subvention provincial ne devrait pas avoir d’impact sur les ventes de véhicules électriques. Vous me permettrez d’en douter. Vous n’imaginez même pas le nombre de personnes qui m’ont écrit pour me demander ce que je pensais du Ford Mustang Mach-E après que le constructeur ait réduit le prix de quelques milliers de dollars seulement. À mon avis, on frisera la catastrophe si les fabricants ne trouvent pas le moyen d’offrir des véhicules à prix plus compétitifs.

 

Jean-Sébastien Poudrier