Tesla livre ses premières voitures fabriquées en Chine

   05 Janvier 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Victime de son succès, Tesla s’est vu croître à une vitesse fulgurante dans les dernières années et malgré la popularité de ses véhicules, le constructeur américain a du mal à engendrer des profits. En fait, tout comme c’est le cas pour la majorité des manufacturiers d’automobile, Tesla est confronté à la réalité de la situation économique mondiale où les coûts de production sont stratosphériques dans certains pays comme les États-Unis d’Amérique par exemple, et ça, c’est sans parler de l’énorme pression fiscale de la part du gouvernement. C’est donc pour cette raison que de nombreux constructeurs installent leurs usines dans des pays où les règlements financiers et le coût de la main-d’œuvre ont de quoi vous faire perdre foi en l’humanité.

L’an dernier, Tesla a débuté la construction de sa première usine en dehors de son pays d’origine et sans surprise, c’est à Shanghai en Chine que le constructeur américain a choisi de s’établir. Toutefois, si on vous parle de la chose aujourd’hui, c’est parce que Tesla a effectué la livraison de ses premières voitures fabriquées en Chine cette semaine. Toutefois aussi monumentale que puisse être l’usine de Tesla, seulement 15 voitures en sont sorties pour la première livrée. En revanche, le constructeur américain vise des chiffres de production nettement plus élevés pour les mois à venir. À l’heure actuelle, l’usine de Tesla à Shanghai est en mesure d’assembler 1000 voitures par semaine, mais ce chiffre devrait passer à 3000 voitures par semaine lorsque la production sera à son plein potentiel.

Acheté local

Si Tesla s’est installé en Chine, c’est assurément pour réduire ses coûts de production, mais surtout pour réduire les frais relié aux transports et profiter de certains bénéfices. En effet, puisque Tesla fabrique désormais des véhicules sur le Territoire chinois, le gouvernement accorde un retrait d’une taxe de 10% sur le prix d’achat d’une Model 3 fabriqué en Chine en plus d’un rabais de 25 000 Yuans, ce qui représente environ 4500$. Ainsi, on peut dire que Tesla a su profiter d’une situation économise qui lui est favorable, mais il faut savoir que ce n’est pas comme ça pour tout le monde, car dans les faits, les entreprises qui veulent s’établir sur le territoire Chinois se doivent d’effectuer un partenariat avec une entreprise chinoise, mais dans le cas du constructeur américain, cette règle semble avoir été complètement omise. Il faut dire que Tesla est actuellement l’un des leaders mondiaux en matière de véhicules électriques et que la Chine est ironiquement aux prises avec un sérieux problème de pollution, surtout dans ses grandes villes. Ainsi, on comprend mieux pourquoi le gouvernement chinois a décidé d’accorder certaines faveurs au constructeur américain afin de favoriser son ascension.

Tesla et le futur

Avec la Model S, la Model 3, le Model X, le Model Y et le Cybertruck, on peut dire que la gamme de Tesla commence à être complète et le constructeur américain n’a certainement pas fini de nous impressionner. D’ailleurs, la Roadster de nouvelle génération devrait elle aussi faire son entrée sur le marché sous peu et on ne vous parle même pas du camion semi-remorque dont la qualité de précommande est phénoménale. En tant que journaliste automobile, je ne peux ignorer le fait que Tesla domine clairement le marché en matière de véhicule électrique. Le plus ironique dans tout ça, c’est que le constructeur américain perd de l’argent à chaque fois qu’il vend une voiture sur son propre territoire, mais il y a plusieurs manières de voir la chose. D’abord, on pourrait croire qu’il s’agit là d’un stratagème qui vise à rendre les gens accros à son produit et si c’est le cas, je peux vous dire que les compagnies de cigarettes vont pouvoir aller se rhabiller dans quelques années. Toutefois, il y a une part de moi qui croit que Tesla offre ses voitures à un prix abordable pour que justement tout le monde puisse en profiter, et ce, au bénéfice de l’environnement. Bref, c’est à vous de voir ce que vous en pensez, mais dans tous les cas, si Tesla continue d’opérer de la sorte, le constructeur américain pourrait certainement déclarer faillite et c’est pourquoi l’ouverture de son usine en Chine est aussi importante.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Tesla