Toyota Bz3 : et de deux!

25 Septembre 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après l’immense succès du Bz4x lors de son lancement, on se doutait bien qu’il ne serait qu’une question de temps avant que le constructeur japonais ne récidive et heureusement pour les adeptes de la marque, Toyota était déjà prêt à nous présenter un nouveau modèle issu de la même lignée.

 

Comme vous avez pu le lire dans le titre, il s’agit de la Bz3 et cette fois, il est question d’une petite berline qui viendra directement rivaliser avec la voiture électrique la plus vendue au monde, la Tesla Model 3. Ça promet d’être très intéressant et avec ce qu’on sait déjà sur cette petite voiture 100% électrique, on peut vous dire qu’elle sera une rivale coriace même pour sa future rivale américaine.

 

Toyota propose deux motorisations pour sa nouvelle berline 100% électrique à commencer par un moteur de 1830 chevaux. On vous propose ensuite un moteur de 244 chevaux. Dans un cas comme dans l’autre, il vitesse maximale est limitée à 160 km/h. Le seul petit bémol, c’est qu’aucun rouage intégral ne soir au menu pour le moment. De plus, Toyota n’a pas encore révélé l’autonomie moyenne du modèle.

 

Là où la petite berline du constructeur japonais est particulièrement intéressante à mon avis, c’est sur le plan esthétique puisqu’elle propose un design similaire à celui du Bz4x. Elle sera notamment disponible en plusieurs teintes à deux tons. Sans parler de son allure élégante et moderne.

 

Ailleurs avant ici

 

La moins bonne nouvelle, c’est que le constructeur japonais a l’intention de proposer sa nouvelle petite berline 100% électrique ailleurs qu’ici en avant-plan. Sans surprise, la Chine est le marché qui intéresse le plus Toyota, car c’est sur ce marché que Tesla a connu sa plus grande croissance dans les dernières années.

 

Ensuite, il y a de fortes chances pour que ça soit l’Europe qui hérite du modèle, un autre marché où les voitures ont encore une forte présence sur la route. Enfin, je ne veux pas dire que le Canada et les États-Unis sont moins intéressants en raison de la hausse de popularité pour les véhicules utilitaires, mais il est clair que le constructeur japonais a d’autres plans pour l’Amérique du Nord. Enfin, qui sait, peut-être que le constructeur a l’intention de vendre cette voiture sur certains marchés spécifiques comme le Québec ou la Californie, mais pour le savoir, il faudra attendre quelques années encore à mon avis.  

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER