Toyota bZ4X 2022 : bonjour le japon

02 Novembre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il y a quelques jours, nous vous avons parlé de Toyota et de son désir pour une variété mécanique. Sans le dire directement, le constructeur japonais a clairement mentionné qu’il ne croit pas dans un avenir où tous les véhicules sont 100% électriques. Toutefois, il faut comprendre que Toyota n’est pas contre l’électrification de certains véhicules et c’est pour cette raison que le bZ4X existe. Ce dernier a débuté sa carrière comme concept et il a rapidement attiré l’attention des consommateurs.

 

Toyota a donc officiellement annoncé la venue du bZ4X au Japon et il s’agit du premier véhicule 100% électrique de la marque ce qui devrait nous donner une bonne idée de ce qui s’en vient pour nous en Amérique du Nord dans les prochaines années, car le constructeur japonais n’offre aucun véhicule de ce type ici pour le moment. Enfin, ce n’est qu’une question de temps avant qu’on en sache davantage puisque Toyota nous a déjà laissés savoir s’il y aura une annonce à ce sujet dans les prochaines semaines. Inutile de vous dire que nous sommes impatients d’en savoir davantage.

 

bZ4X

 

On en sait encore très peu sur le VUS 100% électrique du constructeur japonais et ce dernier conserve son appellation originale de concept pour le moment, à savoir bZ4X. D’ailleurs, si vous vous posez la question, le bZ signifie « Beyond Zero » ou au-delà de 0 ce qui fait référence à l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre du constructeur japonais. En ce qui concerne le reste de l’appellation le 4X fait surtout référence au 4 roues moteur du véhicule et c’est d’ailleurs important de le mentionné puisque le VUS du constructeur japonais aura droit à un tout nouveau système appelé X-Mode directement dérivé de celui qu’on retrouve chez Subaru. C’est une bonne nouvelle puisque le rouage intégral de Subaru est considéré comme l’un des meilleurs au monde et le fait qu’on le retrouve dans un produit Toyota risque de faire en sorte que ce dernier soit très populaire. Vous avez probablement déjà tous rêvé de pouvoir construire un véhicule de toute pièce en pouvant choisir les meilleurs morceaux de chaque constructeur et c’est exactement ce que nous propose Toyota avec le bZ4X.

 

Un volant différent

 

Toyota a décidé de pousser le concept encore plus loin puisque selon toute vraisemblance le bZ4X devrait bénéficier d’un volant qui ressemble beaucoup à celui que nous propose désormais Tesla sur certains modèles. Il s’agit d’un demi-volant, ce qui permet certainement d’améliorer la visibilité. Est-ce que les jours du volant rond sont comptés? Pour être honnête avec vous je ne crois pas, mais ce type de volant reste tout de même très intéressant et le concept du constructeur japonais nous a été présenté avec les 2 types de volants ce qui nous laisse croire que les 2 seront disponibles au choix.

 

Un toit avec des panneaux solaires

 

Le Toyota bZ4X apporte son lot d’améliorations technologiques à l’univers des véhicules électriques puisqu’il sera offert avec un toit fait de panneaux solaires. Selon le constructeur japonais, ce toit à lui seul sera capable de produire assez d’énergie pour offrir une autonomie supplémentaire de 1 800m kilomètres sur une année complète. En fonction du prix de l’électricité, c’est une économie qu’il n’y a pas lieu de négliger.

 

Pour ce qui est de l’autonomie elle-même, le Toyota bZ4X sera capable de parcourir une distance de 500 kilomètres à partir d’une seule charge dans sa version à roues motrices avant. Avec le rouage intégral, l’autonomie passe à 460 kilomètres. Toutefois, ne prenez pas ces chiffres au pied de la lettre puisqu’il s’agit d’une estimation et que l’EPA n’a rien officialisé encore.  Selon les dires du constructeur japonais, son VUS serait capable de boucler le 0-100 en moins de 7.7 secondes dans sa version à rouage intégral. On est loin d’une Tesla Mode S Plaid, mais ça reste tout de même impressionnant pour un VUS 100% électrique qui devrait convenir à monsieur madame Tout-le-Monde. Enfin, pour connaître les restes des détails, il faudra attendre le dévoilement officiel du modèle à la mi-novembre.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER