Toyota Rav4 PHEV 2021

   16 Octobre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Déjà présent dans le créneau des véhicules hybrides depuis de nombreuses années, Toyota commence tout juste à explorer d’autres facettes de l’électrification. La plus récente annonce sur le sujet de la part du constructeur japonais, c’est en ce qui concerne le Toyota Rav4 PHEV qui sera présenté officiellement au Salon international de l’automobile de Los Angeles au mois de novembre. Néanmoins, on connait déjà son autonomie en mode 100% électrique et cette dernière s’élève à 70 kilomètres, ce qui est largement supérieur à la moyenne. Il faut certaine s’attendre à revoir cette donnée à la baisse pour le Québec durant la saison froide, mais on peut dire que Toyota vient de mettre la barre très haute dans le segment des VUS PHEV.

Pour ceux et celles qui l’ignorent, PHEV est tout simplement la contraction de Plug-in Hybrid Electric Vehicle ou de véhicule hybride électrique branchable si vous préférez. Ce type de motorisation est de plus en plus populaire, car il vous permet d’effectuer la majorité de vos déplacements quotidiens en mode 100% électrique, mais vous avez tout de même la possibilité d’utiliser la motorisation à essence pour les trajets plus longs. On peut donc dire que vous n’êtes pas confrontée aux mêmes compromis et restrictions des véhicules électriques. D’ailleurs, avec une bonne discipline et peu d’adaptation, surtout si vous travaillez à proximité de votre lieu de résidence, il est possible de rouler en mode 100% électrique la majorité du temps. En fait, le seul désavantage que propose la majorité des véhicules hybride enfichable, c’est leur faible autonomie en mode 100% électrique, mais avec 70 kilomètres, ça change complètement la donne.

Le meilleur à venir

On en sait encore très peu sur le Toyota Rav4 PHEV 2021 et on peut d’ailleurs se compter chanceux que le constructeur japonais ait bien voulu nous dévoilé l’une des caractéristiques clés du succès de son VUS avant même le dévoilement officiel de ce dernier. La version PHEV va aussi bénéficier d’une nouvelle teinte qui se nomme rouge Supersonic. Toyota nous a également fait mention des jantes du Rav4 PHEV qui seront unique au modèle. Sans compter que ce dernier recevra des logos uniques comme c’est le cas pour l’actuelle version hybride, mais pour le reste, il faudra s’en remettre au Salon de l’automobile de Los Angeles pour connaître tous les détails. D’ailleurs, on s’attend à ce que cette version PHEV du Rav4 soit aussi nettement plus dispendieuse que la version hybride et je ne vous cacherai pas que c’est ce qui risque de peser le plus lourd dans la balance pour les acheteurs. Lors du grand dévoilement du Rav4 PHEV, Toyota devrait aussi dévoiler ses cotes de consommation en mode combiné et on s’attend à ce qu’elle soit franchement impressionnante.

Une compétition pas très féroce

Pour l’instant, la seule véritable compétition du Toyota Rav4 PHEV, Ce sont les Mitsubishi Outlander PHEV et Ford Escape PHEV. Dans le cas du Mitsubishi Outlander PHEV, on parle d’une autonomie d’environ 35 kilomètres en mode 100% électrique. Pour le Ford Escape, c’est légèrement mieux avec environ 50 kilomètres, mais nous sommes clairement loin des 70 kilomètres que va proposer le Toyota Rav4 PHEV 2021. Certes, les données ont encore le temps de changer pour l’Outlander et l’Escape et on peut imaginer que la compétition va s’intensifier avec d’autres modèles d’ici au moment où le Rav4 PHEV va finalement faire son entrée en concession, mais il ne reste pas moins que le constructeur japonais offrira l’un des meilleurs VUS PHEV sur le marché. Ce qui n’a pas encore été confirmé, mais qu’on espère retrouver dans le VUS du constructeur japonais, c’est un rouage intégral.

On ne connait pas encore les spécifications de la combinaison mécanique dont profitera le Toyota Rav4 PHEV 2021, mais Toyota nous a fait savoir qu’il s’agira du modèle le plus puissant de toute la gamme du Rav4. Sachant que la version hybride offre déjà une puissance combinée de 219 chevaux grâce à son moteur de 4 cylindres de 2.5 litres et ses 2 moteurs électriques, on peut s’attendre à mieux de la part de la version PHEV. Bien entendu, tout ça sera officiellement confirmé lors du Salon international de l’automobile de Los Angeles qui ouvrira ses portes le mois prochain.    

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER