Toyota : un Hypercar a production limitée

   27 Juin 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Toyota a été bien sage durant la dernière décennie en nous proposant une vaste gamme de voitures sécuritaires, écologiques et polyvalentes. Néanmoins, le constructeur japonais ne peut pas cacher son passé en matière de véhicules de performances. Eh oui, il y a des conducteurs de Toyota qui dépassent les limites, qui font des «burnout» et qui transforment leur voiture en véritable bête de circuit. Bien entendu, je ne vous parle pas de Yaris ou de Prius ici, mais bien de Supra, de Celica et de GT86, des voitures légendaires pour la marque.

Le constructeur japonais a prouvé qu’il peut encore dominer dans le segment en ramenant quelques-uns de ces classiques à la vie et ces derniers sont étonnamment populaires. Ainsi, les dirigeants de la marque se sont posé la question à savoir quel genre de succès pourrait avoir un Hypercar à saveur Toyota. Eh bien, c’est ce que nous allons bientôt découvrir pour que le constructeur japonais ait l’intention de lancer une voiture sportive de haut niveau, quelque chose de comparable à la Ford GT.

La grande nouvelle dans tout ça, c’est que cette grande sportive ne sera pas lancée sous la bannière Lexus comme ce fût le cas pour la LFA qui n’a, disons, pas connu le succès qu’elle aurait dû avoir avec ce logo à l’avant.

Ce qu’on connait présentement comme la Toyota GR Super Sport fera bientôt son entrée sur la piste, mais pour participer à certains événements officiels, les constructeurs automobiles doivent produire au moins 20 voitures grand public homologuées pour la route.

Côté mécanique, on sait que la version de course sera propulsée par la combinaison entre un moteur essence et un moteur électrique, mais je peux vous assurer que nous sommes loin d’une Prius. On s’attend à ce qu’elle reçoive un V6 biturbo de 2.4 litres. Pour le modèle de piste, la puissance sera limitée à 750 chevaux. Et je dis bien ici «limitée» car la version de route, elle, aura droit à une puissance de près de 1 000 chevaux. C’est d’ailleurs ce qui lui permet d’entrer dans la catégorie des Hypercars.

Le modèle destiné à la piste devrait faire son entrée sur le marché d’ici la fin de l’année et on peut s’attendre à retrouver le modèle de production quelque part en 2020. Le prix de ce dernier n’a toujours pas été confirmé, mais comme c’est le cas pour la majorité des Hypercars, on s’attend à une facture qui dépasse largement le million de dollars.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER