Toyota : un VUS Yaris à rouage intégral

   09 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Aussi étrange que ça puisse sembler, Toyota a réellement procédé au lancement d’une version VUS de sa Yaris. En fait, il faut savoir que le constructeur voulait réserver le dévoilement de ce nouveau modèle pour le Salon international de l’automobile de Genève, mais comme ce dernier n’a jamais eu lieu, le constructeur japonais a dû trouver une autre date. Néanmoins, cette nouvelle est d’autant moins excitante pour notre marché puisque les chances pour que le petit VUS de la marque se retrouve au Canada sont assez faibles. Pour l’instant, Toyota parle surtout du Japon où le Yaris Cross sera d’abord introduit à l’automne et puis ensuite à l’Europe pour l’été 2021. Donc, même si ce véhicule fini par arrivé au Canada, on ne parle pas d’un lancement avant au moins la fin 2021 voir même 2022.

Toutefois, ce n’est pas ce qui nous empêche d’admirer et d’apprécier le petit VUS du constructeur japonais. D’ailleurs, la première chose qu’on remarque, c’est qu’il ne ressemble pas beaucoup à la Yaris, ce qui est plutôt ironique. Néanmoins, on comprend que son format est similaire à celui de la voiture sous compacte. De plus, ce petit VUS avait besoin d’un nom accrocheur et déjà connu auprès des adeptes de la marque.

Pourquoi Yaris?

Comme le mentionne Toyota dans son communiqué de presse sur le sujet, la Toyota Yaris est arrivée sur le marché en 1999 (Echo au Canada) et depuis, le modèle s’est vendu à plus de 8.71 millions d’unités, un chiffre assez impressionnant pour une aussi petite voiture. On comprend donc mieux ce qui a poussé Toyota à simplement reprendre l’appellation Yaris en y ajoutant le mot Cross pour signifier qu’il s’agit d’un VUS. D’ailleurs, le constructeur japonais est loin d’être le premier à procéder de la sorte. On pense notamment au Mustang Mach-E.

Des mécaniques intéressantes

Une fois de plus, je crois que Toyota sous-estime largement le marché nord-américain puisque le Yaris Cross bénéficie de mécaniques complètes différentes de celle qu’on retrouve sous le capot de la version locale de la Yaris. Cette dernière est propulsée par un moteur de 4 cylindres de 1.5 litre. Or, de série, le Yaris Cross bénéficie d’un moteur de 3 cylindres de 1.5 litre. Une version hybride est également disponible en option et cette dernière profite d’un rouage intégral.

Un style moderne et dynamique

On peut dire que le constructeur japonais a visé juste en ce qui concerne le design du Yaris Cross qui semble d’ailleurs s’inspirer fortement du Rav4, l’un des véhicules les plus populaires de la marque. Comme vous pouvez le voir, le petit VUS du constructeur japonais va proposer des finis 2 tons et une foule d’éléments huppée. De plus, on remarque qu’il bénéficie d’une garde au sol assez élevée, ce qui laisse présumer qu’il aura certaines compétences en matière de conduite hors route. Enfin, si c’est le cas, il faudra se tourner vers la version hybride, car c’est la seule qui bénéficie d’un rouage intégral.

À l’intérieur, le Toyota Yaris Cross 2021 est absolument superbe. Il profite d’un énorme écran tactile qui trône au sommet de la console centrale. Sans parler de son tableau de bord digital et de l’éclairage ambiant. Bref, c’est un véhicule qui risque de plaire aux jeunes conducteurs par son concept moderne et citadin.

Un air de famille

Le Toyota Yaris Cross ressemble beaucoup au Rav4, c’est un fait, mais il y a un autre véhicule dans la gamme du constructeur japonais qui pourrait perdre sa place si ce dernier venait qu’à être introduit sur le marché nord-américain. Vous aurez compris que je parle ici du C-HR, un petit véhicule qui ne cesse de gagner en popularité. C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison que le constructeur japonais a voulu limiter le Yaris Cross aux marchés asiatiques et européens. Quoi qu’il en soit, c’est un petit véhicule fort appréciable et il y a fort à parier qu’il connaitrait beaucoup de succès en Amérique du Nord et particulièrement au Québec où on raffole littéralement de ce genre de véhicule. Néanmoins, pour le savoir, il faudra faire preuve de patience, car le VUS du constructeur japonais ne débarquera pas ici avant que la génération actuelle du C-HR n’ait été épuisée si vous voulez mon avis.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Toyota