Twitter : pourquoi les constructeurs automobiles boudent la plateforme?

10 Novembre 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Avec Tiktok, Facebook et InstagRAM, Twitter est l’un des réseaux sociaux les plus populaires du monde. Toutefois, l’entreprise a récemment été acquise par Elon Musk, le fondateur de la marque Tesla et ce dernier a aussitôt procédé à des actions radicales pour faire du ménage dans les bureaux et surtout la haute direction de Twitter.

 

Les constructeurs automobiles utilisent les réseaux sociaux comme moyen de communication avec leurs clients et futurs clients à travers des publicités payantes. Néanmoins, depuis qu’Elon Musk en a fait l’acquisition, de nombreux constructeurs ont tout simplement arrêté de payer pour des publicités. General Motors a été l’un des premiers à l’annoncé à la fin du mois d’octobre et voici que d’autres manufacturiers ont commencé à faire de même et c’est notamment le cas du groupe Stellantis et du groupe Volkswagen. À eux seuls, les trois manufacturiers représentent les marques, Chevrolet, Buick, GMC, Cadillac, Volkswagen, Audi, Porsche, Lamborghini, Rimac, Bugatti, Chrysler, Jeep, Dodge, RAM, Alfa Roméo et Maserati, et ce, rien qu’en Amérique du Nord.

 

Un moyen de pression

 

Elon Musk est le fondateur de Tesla et le plus ironique dans tout ça, c’est que la marque a fait son succès sans aucune forme de publicité traditionnelle. Difficile de dire si les manufacturiers ont arrêté de payer pour de la publicité sur Twitter parce que son nouveau propriétaire est aussi à la tête d’un constructeur automobile ou tout simplement parce ses actions trop radicales perturbent l’impact de leurs publicités et les habitudes des utilisateurs de la plateforme. Enfin, vous comprendrez que toutes sortes de raisons peuvent être évoquées ici, mais Elon Musk devra tout de même trouver une solution à ce problème rapidement puisque la publicité représente 90% des revenus de Twitter.  

 

General Motors et Stellantis ont carrément mis les publicités payantes sur pause, mais ces derniers mentionnent qu’il s’agit d’une situation temporaire. De son côté, le groupe Volkswagen a simplement effectué une recommandation à ses différentes marques qui peuvent décider ou non d’embarquer dans le mouvement.

 

Elon Musk est réputé pour ses actions radicales et sa routine peu commune, mais c’est aussi grâce à cela que l’homme d’affaires occupe la première place au chapitre des gens les plus fortunés du monde. Il a construit plusieurs entreprises à succès et Tesla est certainement la plus populaire de toutes. Il est donc normal que les constructeurs automobiles préfèrent attendre que la poussière retombe et que les choses se stabilisent un peu chez Twitter avant de mettre d’afficher de nouvelles publicités. Elon Musk lui-même a récemment publié « Prenez note que Twitter va faire des tonnes de choses stupides dans les prochains mois à venir ». Au moins, il nous aura avertis!

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER