Un retour sur les ventes de véhicule au Canada en 2022

24 Janvier 2023 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Sans surprise, 2022 n’aura pas été une année facile pour l’industrie automobile ou plutôt pour le marché canadien. Avec les cours de concession automobile presque vide, les délais de production sans cesse repoussés et la hausse des taux d’intérêt, on ne s’attendait clairement pas à une hausse des ventes.

 

Au total, ce son un peu plus de 1,49 million de véhicules neufs qui ont trouvé preneur au Canada l’an dernier. Même si ce chiffre demeure impressionnant, on parle d’une baisse de 9.1% par rapport à 2021, une année qui avait aussi été particulièrement difficile pour l’industrie automobile.

 

Bien entendu, certaines marques ont été plus touchées que d’autres comme c’est le cas pour Honda et Acura avec une baisse des ventes de près de 30 %. Toutefois, ce sont les marques Jaguar, Land Rover et Polestar qui ont été le plus sévèrement atteint en 2022 avec une baisse respective de 44 %, 36 % et 43 %. Bien entendu, il s’agit de données que l’on doit prendre à la légère puisque.

 

La majorité des constructeurs automobiles ont été affectés de manière négative en 2022 et ça se reflète clairement dans les statistiques de ventes. Toutefois, certains constructeurs on pu bénéficier de la situation pour liquider de l’inventaire comme c’est le cas de Chrysler qui a vu ses ventes bondir de plus de 70 % entre 2021 et 2022. Il est clair que le manque d’inventaire d’autres marques a un peu forcé les acheteurs à se diriger là où des véhicules étaient disponibles, mais le fait que Chrysler ait aussi récemment introduit la Grand Caravan dans sa gamme a certainement aidé à la situation.

 

Les variations sont moins spectaculaires du côté des marques de luxe. Enfin, c’est le cas pour une majorité, car il y a toujours des exceptions. D’ailleurs, les marques de voitures exotiques sont celles qui ont connu le plus de constances dans leurs augmentations. On parle notamment de 4.80 % pour Lamborghini ou encore 6.30 % pour Mclaren.

 

La bonne nouvelle, c’est que les ventes de véhicules étaient en hausse de 5.5 % au mois de décembre ce qui indique que le marché pourrait être sur la voie du retour à la normale pour 2023. Néanmoins, je crois qu’il faudra du temps avant que le marché automobile retrouve sa forme d’avant-covid si une telle chose est même possible.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER