Une récompense de 10 000 $ à celui qui pirate une Tesla

   27 Juillet 2014 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Ayant récemment embauché une pirate informatique « professionnelle » si on peut dire, le constructeur californien Tesla a lancé le défi aux technophiles du monde entier de pirater sa Model S moyennant une récompense de 10 000 $ quiconque capable de détourner le nouveau système de sécurité informatique de sa voiture électrique. Quelques jours ont suffi suivant l’offre d’appel du constructeur californien pour qu’une équipe d’ingénieurs chinois de l’université Zhejiang. Tel que convenu par Tesla, celui ou celle qui piraterait la Model S devait réussir à s’en prendre aux vitres électriques ainsi qu’au klaxon, ce qui a été complété.  

L’équipe d’ingénieurs chinois de l’université Zhejiang a donc remis un rapport détaillé des quelques défaillances techniques qu’ils ont été en mesure de déceler pour que le constructeur californien puisse corriger les bogues sur sa Model S. Il s’agit d’une manière originale pour améliorer la sécurité d’une voiture certainement, mais il y a fort à parier que Tesla répète l’expérience à plusieurs reprises pour rendre son système informatique impossible à percer. Et si vous croyez que 10 000 $ c’est cher payer pour ce genre de travail dit vous simplement que le constructeur californien a épargné des centaines de milliers de dollars en développement ainsi qu’en éventuels coûts de réparation si un rappel aurait du être effectuer pour un problème similaire.

Une menace réelle

Ça peut sembler exagéré que de vouloir rendre une vitre ou un klaxon difficile à pirater, mais les risques sont très réels. Et je veux dire par là que si un pirate s’empare de votre voiture ou implante simplement un petit virus dans l’ordinateur de ce dernier, la conséquence peut être catastrophique et je vous explique pourquoi.

La majorité des voitures d’aujourd’hui sont en quelque sorte connectées à internet grâce à leurs nombreuses technologies d’informations. Néanmoins, cette connectivité est une porte d’entrée facile pour les pirates qui peuvent pratiquement faire n’importe quoi avec votre voiture.

Le problème, ce sont les systèmes « intelligents » qui accompagnent les voitures d’aujourd’hui qui sont le problème majeur, car ils peuvent « contrôler » certaines réactions et anticiper les mouvements d’un autre véhicule. Un pirate peux ainsi appuyer sur les freins, faire tourner le volant et même faire déraper tout le système électrique de votre voiture, vous faire croire que votre réservoir d’essence est plein alors qu’il est vide et vous faire croire que vous rouler 30 kilomètres par heure de moins que la réalité. Bref, un bon pirate informatique peut vous tuer dans votre voiture à des milliers de kilomètres de distances. N’est-ce pas effrayant?

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER