Voici la Ferrari 12Cilindri 2025 : un futur classique

10 Mai 2024 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? C’est probablement ce que les dirigeants de la marque se sont dit lorsqu’est venu le temps de nommer leur toute dernière création, la 12Cilindri qui se traduit littéralement par 12 cylindres au cas où vous ne l’auriez pas compris.

 

Tel que son nom l’indique, ce nouvel étalon italien qui succès à la 812 Superfast est propulsé par un moteur de 12 cylindres de 6,5 litres qui développe 819 chevaux, et ce, sans l’aide d’aucune forme de suralimentation. Il n’y a pas de technologies électrifiées non plus dans ce mélange, ce qui en fait l’une des rares voitures exotiques pur sang à essence sur le marché.

 

La Ferrari 12Cilindri utilise une boîte automatique à double embrayage de huit rapports qui transmet la puissance aux roues arrière. Elle est capable d’abattre le 0-100 en seulement 2,9 secondes, ce qui est très impressionnant surtout lorsqu’on sait que sa vocation première se résume à offrir du confort pour les longues routes comme c’est généralement le cas pour les voitures de grand tourisme. Enfin, ce n’est pas ça qui vous empêche de la faire rugir jusqu’à 9 500 tours par minute, de quoi créer un véritable concert d’opéra italien.

 

Vive la tradition

 

Les designers de la marque se sont véritablement surpassés avec la 12 Cilindri qui s’inspire de plusieurs modèles du passé, dont la célèbre Daytona. Elle affiche une allure très agressive avec son long capot et ses immenses prises d’air. L’arrière est plus large que l’avant ce qui est bien défini grâce à des ailes bombées et des formes très angulaire.

 

Ferrari a poussé l’audace encore plus loin puisque les 12 Cilindri utilisent des éléments aérodynamiques actifs à plusieurs endroits, notamment sur la carrosserie, ce qui permet d’ajouter une force d’appui de 50 kilos à 250 km/h. Ces éléments peuvent également se refermer pour offrir une meilleure percée dans l’air au-delà des 340 km/h.

 

La 12 Cilindri reprennent plusieurs éléments qu’on retrouve sur la 812 Competizione comme son essieu arrière avec un système de contrôle de vecteur de couple qui permet de rediriger la puissance vers la roue qui en a le plus besoin.

 

Ferrari a opté pour un design complètement différent à l’intérieur et je dois dire que ça fait du bien. Je vous rassure, il n’y a pas un écran qui s’étend sur toute la largeur de la planche de bord. On se retrouve plutôt avec quelque chose qui se rapproche du cockpit d’une navette spatiale.

 

On ne connait pas encore son prix canadien, mais on sait que la Ferrari 12Cilindri devrait débarquer sur le marché vers la fin de l’année. D’ailleurs, elle sera offerte en version Coupé, mais aussi en version décapotable à son arrivée sur le marché.

 

Jean-Sébastien Poudrier