Voitures électriques : une limite de vitesse plus élevée en Autriche

   11 Novembre 2018 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Voilà une nouvelle qui risque justement de faire sourire les propriétaires de voitures électriques qui, dans la majorité des grandes villes, ont déjà quelques passe-droits sur les lois routières. Par exemple, elles peuvent dans certains cas emprunter les mêmes routes que les autobus et les taxis. Eh oui, il y a des avantages à rouler en voiture électrique. Néanmoins, l’Autriche a réellement compris ce que c’était que de faire gagner du temps puisque les voitures électriques auront le droit de rouler plus vite que les autres. 

 

Aussi ridicule et ironique que semble celle nouvelle elle n’en reste pas moins réelle pour autant puisque le gouvernement de l’Autriche songe sérieusement à augmenter la vitesse permise sur les autoroutes pour les voitures électriques. Et on ne parle pas de quelques kilomètres par heure, mais bien d’une augmentation de l’ordre de 30%.

 

Voyez-vous, il se trouve que le gouvernement autrichien a récemment réalisé une étude pour se rendre compte que les ventes de véhicules électriques ne représentent que 2.5% des ventes totales de véhicules dans le pays. Sans compter que le niveau de pollution dans l’air est très élevé. Ainsi toutes les raisons sont bonnes pour susciter un intérêt chez les potentiels acheteurs de voitures électriques. 

 

Selon le plan du gouvernement autrichien, lorsque le taux de pollution dans l’air serait trop élevé, les voitures électriques auraient le droit de rouler à 81 miles par heure alors que la limite maximale actuelle est de 62 miles par heure. Cette nouvelle limite de vitesse ne serait toutefois pas appliquée sur l’ensemble du réseau routier puisque seulement 274 kilomètres seraient visés par cette nouvelle mesure. 

 

Bien qu’inusitée, je dois admettre que cette idée est plutôt ingénieuse de la part du gouvernement. Ainsi, ce dernier fait d’une pierre deux coups en réduisant la pollution tout en augmentant la quantité de véhicules électriques vendus en Autriche. 

 

Toutefois, cette solution n’est pas sans risque et c’est pourquoi elle est encore à l’étude. Il faut comprendre que le fait que des voitures puise circuler à des vitesses différentes sur la même route comporte son lot de danger. De plus pour voyager a une vitesse moyenne de 81 miles par heure, les voitures électriques ont besoin de plus d’énergie, ce qui les rend moins efficaces et justifie moins leur achat. Bref, peut-être que cette solution n’est pas aussi bonne que prévu. 

 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER