Volkswagen et Audi : pas de nouveaux moteurs à essence

29 Mars 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

En raison de la polémique entourant le Diesel Gate, Volkswagen s’est rapidement départie de ses moteurs diésel en Amérique du Nord, ce qui est loin d’être une mauvaise chose. Toutefois, Volkswagen a décidé que ce n’était pas suffisant et c’est pour cette raison que le constructeur allemand s’est lancé dans le développement de plusieurs nouveaux modèles 100% électrique qu’on connait sous l’appellation ID. Bien entendu, tout a commencé par une série de concept impressionnant qui ne verra jamais le jour, mais Volkswagen a fini par nous présenter des véhicules de production et ces derniers sont plutôt intéressants.

Pour le moment, il n’y a que le ID.4 de disponible au Canada du côté de chez Volkswagen, mais Audi a décidé de prendre le marché d’assaut de son côté avec l’e-Tron GT, le VUS e-Tron et le Q4 e-Tron. De plus, il faut savoir que d’autres modèles électriques sont aussi disponibles ailleurs dans le monde pour les 2 constructeurs allemands et aussi que plusieurs autres modèles électriques sont à venir.

Fini les moteurs à essence

Vu l’engouement qu’on les acheteurs pour les nouveaux modèles électriques, Volkswagen et Audi ont officiellement annoncé qu’ils ne développeraient plus de nouvelles motorisations à essence. Attention toutefois, cela ne signifie pas pour autant que les 2 constructeurs allemands vont complètement cesser de produire des véhicules équipés de moteur à essence du jour au lendemain puisque la gamme de motorisation actuelle est capable de soutenir les 2 marques pour de nombreuses années encore. Ce qu’on nous indique clairement ici, c’est que les mécaniques à essence ne seront pas remplacées par de nouvelles au bout de leur terme, ce qui peut prendre encore plusieurs années.

De plus, il ne faut pas oublier que le groupe Volkswagen comprend bien plus que 2 constructeurs. Il y a aussi Porsche, Lamborghini, Bugatti et bien d’autres dans la famille. Certains de ses constructeurs vont encore développer des motorisations à essence de leur côté et ce n’est pas dit que Volkswagen et Audi pourraient les utiliser. Par exemple, le moteur turbocompressé de 6 cylindres de 2.9 litres qu’on retrouve sous le capot de certaines versions RS chez Audi vient de chez Porsche.

Des batteries moins dispendieuses

Un autre élément qui pèse lourd dans la balance pour Volkswagen, c’est le fait que celui-ci ait annoncé pouvoir réduire les coûts de production et de développement pour les batteries de ses véhicules électriques de l’ordre de 50%, et ce, d’ici les 4 prochaines années seulement. On ne sait de combien cette réduction du prix de la batterie pourrait affecter les coûts des automobiles qui sortiront de l’usine Volkswagen et de celle d’Audi, mais dans tous les cas, ça ne peut pas faire de tort, car malgré les différentes formes de subvention que proposent certains gouvernements, le prix moyen des véhicules électriques reste hors de portée pour la majorité des budgets.

L’objectif de Volkswagen a toujours été d’offrir des véhicules de grande qualité et abordables. Bref, si l’objectif du constructeur allemand se réalise en ce qui concerne la réduction du prix des batteries pour les 4 prochaines années, celui d’offrir une gamme 100% électrique d’ici 2035 est tout à fait réaliste.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER