Volkswagen : un VUS sous-compact à venir

   25 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

À l’heure actuelle, on ne peut pas dire que Volkswagen soit un gros joueur dans le segment des VUS puisque le constructeur allemand ne propose que 3 véhicules dans cette catégorie qui on compte les 2 variantes de l’Atlas. Bref, C’est assez inquiétant pour Volswagen lorsqu’on sait que ce sont les VUS qui dominent les ventes en Amérique du Nord. Bref, le constructeur allemand a grand besoin de diversifier sa gamme et c’est ce qui nous amène à la nouvelle du jour. Enfin, je crois qu’il est davantage question d’une rumeur puisque rien d’officiel n’a été confirmé par le constructeur allemand à ce sujet, mais tout porte à croire que Volkswagen est sur le point de dévoiler un nouveau VUS compact pour le marché nord-américain.

Selon les rumeurs les plus populaires, il pourrait s’agir d’une version légèrement retrempée du Volkswagen T-Cross, un petit VUS qui avait été introduit sur le marché en 2018. Le Volkswagen T-Cross repose sur la nouvelle plateforme MQB de Volkswagen qu’il partira avec d’autres véhicules comme les Seat Ibiza et Arona ainsi que la Volkswagen Polo. Bref, le T-Cross est déjà disponible sur un grand nombre de marchés, mais celui de l’Amérique du Nord ne semble pas encore faire partie de la liste pour Volkswagen, ce qui est assez dommage. Enfin, ça, c’est jusqu’à ce que quelque chose d’officiel soit annoncé à ce sujet.

Des mécaniques parfaitement adaptées

L’une des raisons évoquées par bon nombre de journalistes pour expliquer le fait que le T-Cross ne soit pas venu en Amérique du Nord immédiatement, ce sont ses mécaniques trop modestes pour un marché comme le nôtre. Or, de plus en plus de véhicules utilisent des moteurs à faible cylindrée et la combine ne cesse de gagner en popularité dans les VUS sous-compacts. Il n’y a qu’à regarder du côté du Ford EcoSport qui propose un moteur de 3 cylindres. En fait, c’est exactement ça qu’on retrouve sous le capot du Volkswagen T-Cross, soit un moteur turbocompressé de 3 cylindres de 1.0 litre qui affiche une puissance de 95 chevaux dans sa version de base et 115 chevaux dans sa version la plus puissante. Un autre moteur de 4 cylindres de 1.5 litre est également disponible en option. Ce dernier développe 150 chevaux, ce qui est déjà nettement plus appréciable. Finalement, le T-Criss propose aussi un moteur diésel de 1.6 litre de 95 chevaux. Nul doute que les 2 premières motorisations seraient assez bien reçues en Amérique du Nord, mais pour le moteur diésel, on peut certainement oublier ça.

Pour véritablement plaire aux consommateurs d’ici, le Volkswagen T-Cross devrait se vendre sous la barre de 25 000$, car à l’heure actuelle, le Volkswagen Tiguan débute à partir de 29 770$ et l’Atlas à partir de 36 740$. Inutile de vous dire que les chiffres de ventes sont largement influencés par le prix de vente dans cette catégorie, car on parle généralement d’acheteurs au budget limité ou d’acheteurs avec un espace limité.

Le Volkswagen T-Cross est offert en Europe, en Afrique et même en Chine. Il est certain que la philosophie nord-américaine de l’automobile est bien différente de celle des autres marchés et les véhicules qu’on retrouve sur nos routes peuvent en témoigner. Il y a le Québec qui fait un peu exception à la règle et c’est d’ailleurs ici que le T-Cross trouverait sa terre d’accueil promise. Néanmoins, le Québec à lui seul ne représente pas une part de marché assez grande pour justifier la mise en vente du T-Cross en Amérique du Nord. Pour ça, le petit VUS du constructeur allemand va aussi devoir se faire apprécier de nos voisins du sud et de l’Ouest canadien.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER