Voltswagen : la blague de Volkswagen mal reçue

31 Mars 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il y a quelques jours, le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé vouloir changer de nom pour Voltswagen pour célébrer son virage électrique et pour être honnête avec vous, j’y ai cru. Disons que dans les dernières semaines, Volkswagen a fait couler beaucoup d’encre avec le dévoilement de nombreux modèles 100% électrique sous la famille ID en plus d’annoncer qu’elle ne développerait plus de nouveau moteur à combustion tout comme chez Audi. Ce n’était donc pas difficile de faire 1 + 1, mais il semble que, comme de nombreux médias, nous ayons aussi mordu à l’hameçon de ce gigantesque poisson d’avril en avance.

Il faut dire que la mise en scène était excellente puisque Volkswagen avait « accidentellement » publié un communiqué de presse lassant croire que la marque était sur le point de changer de nom pour Volkswagen avant de retirer ce dernier quelques instants plus tard. Toutefois, certains dirigeants de la marque ont décidé d’informer les médias qu’il s’agissait en fait d’un poisson d’avril.

Un manque d’éthique ?

Le problème ici, ce n’est pas la blague en tant que telle, mais la manière dont la nouvelle a été gérée à l’interne chez Volkswagen. Sans surprises, la quasi-totalité des médias a tenté de communiquer avec le constructeur allemand à la suite de la sortie du communiqué de presse pour en savoir davantage et certains employés de la marque auraient continué à jouer le jeu pendant quelques jours.

En tant que journaliste automobile, mon devoir est de vous transmettre l’information provenant des grands constructeurs automobiles dans la plus grande exactitude qui soit. Il est certain que nous allons nous méfier de toutes les nouvelles qui vont sortir demain (le 1e avril) puisque c’est coutume à cette date. En revanche, le fait que Volkswagen ait publié son communiqué de presse quelques jours avant le 1e avril en plus de supporter de fausses informations, tout ça pour effectuer un coup de publicité, ça dépasse les limites. Certains vous diront que c’est un coup de marketing absolument génial et c’est le cas, mais ça n’enlève rien au fait que Volkswagen a étiré la fausse nouvelle trop longtemps. Je ne suis pas ici pour juger la marque, mais laissez-moi vous dire que Volkswagen a été sévèrement critiquée par les grandes entités médiatiques en Amérique du Nord, car ce faux changement de nom visait uniquement ce marché.

Un avenir électrifié

Enfin, même si Volkswagen a dépassé les bornes avec son faux communiqué de presse, le constructeur allemand n’en reste pas moins sérieux dans sa démarche d’offrir une gamme de véhicules 100% électrique. Comme je l’ai mentionné, Volkswagen a annoncé qu’il ne développerait plus de nouveau moteur électrique en étirant simplement la production des moteurs actuels le temps que la gamme soit totalement électrifiée.

Et si ça avait été vrai ?

Autant vous le dire maintenant, ce n’est pas arrivé souvent dans l’histoire de l’industrie automobile qu’un constructeur change de nom sans qu’il y ait une bonne raison dernière ou une situation extrême comme une faillite par exemple. Changer le nom d’une marque aussi puissante que Volkswagen est quelque chose qu’il ne faut pas prendre à la légère, mais il y a une chose qui est sûre, le constructeur américain a probablement gâché une opportunité en or. Avant que la blague ne soit révélée au grand jour, on peut dire que la nouvelle avait été particulièrement bien reçue par la presse et les lecteurs. Sans pour autant changer de nom, Volkswagen aurait pu créer une division 100% électrique appelée Voltswagen pour commercialiser sa gamme de produits ID, ce qui n’aurait pas été une mauvaise idée quand on y pense bien. Enfin, ce n’est pas ça qui sait passer et le résultat maintenant, c’est que la majorité des grands médias de l’Amérique du Nord réclament des excuses de la part du constructeur allemand.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER