Washigton D.C. : 2 voitures de police font la course et cause un accident

26 Mai 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Faire des courses d’accélération sur la voie publique n’est jamais une bonne idée, surtout lorsque vous êtes policier et que la voiture que vous utilisez est votre voiture de fonction. Je sais, tout ça semble surréaliste, mais c’est pourtant ce qui est arrivé à Washington D.C. il y a quelques semaines. D’ailleurs, ce n’est pas le pire dans cette histoire puisque la scène a été filmée et comble du malheur, les 2 voitures de police sont entrées en collision.

Ce qui ne va pas du tout avec cette scène, c’est que les policiers ne sont pas supposer promouvoir ce genre de comportement et encore moins participer à des courses de rues pendant leur quart de travail. Bref, il est clair que la ville va devoir fournir des explications et que les policiers fautifs vont devoir s’expliquer sur la situation. On peut également supposé qu’ils ont été tous les 2 suspendus pour une certaine période. Enfin, certaines sources prétendent même que les 2 officiers en question ont été tout simplement remerciés.

L’évènement s’est déroulé sur Anacostia Avenue NE, ce qui est tout prêt d’un parc ainsi que d’un jardin aquatique. Les 2 agents fautifs ont non seulement manqué de jugement en faisait la course, mais leur accident aurait pu avoir des conséquences désastreuses si d’autres personnes avaient été impliquées en raison de la proximité des installations publiques. Bien entendu, l’identité des 2 policiers n’a pas été dévoilée.

Pour ce qui est de la collision elle-même, il semble que l’un des conducteurs ait voulu passer devant l'autre, mais aurait fini par emboutir ce dernier. Au final, je crois que nous sommes tous heureux de savoir que personne n’a été blessé dans cette histoire, mais on espère que ce genre de situation ne se reproduise tout simplement pas. Imaginez seulement si la même situation était survenue dans une ville comme Montréal où les policiers ont déjà du mal à contrôler les jeunes qui effectue des courses de rue. Disons simplement que la réputation de la police en prendrait un sacré coup. La dernière chose dont on a besoin dernièrement, c’est que la police perde toute crédibilité. Pas plus tard que le week-end dernier, de jeunes adeptes d’automobiles se sont encore rassemblés en Ontario en causant toutes sortes d’accident et de dommage sur leur passage. Inutile de vous dire que c’est le genre de chose qui sera particulièrement surveillé au Québec une fois le couvre-feu levé.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER