Zenvo TSR-S 2019 : un aileron unique

11 Juin 2018 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il fut une époque où les performances d'une automobile se limitaient à 2 choses, soit la puissance qu'il y avait sous le capot et les talents de celui ou celle qu'il y avait derrière le volant. Et puis, l'aérodynamisme est arrivé, ce qui a complètement changé la donne. Ensuite, les voitures ont commencé à évoluée sur le plan technologique pour finir par offrir toute sorte de systèmes d'aide à la conduite. Néanmoins, les plus récentes innovations en matière de sportivité automobile, ce sont les éléments actifs. 

En fait, il s'agit généralement d'aileron qui peut se lever et descendre en plus de modifier leur angle d'inclinaison pour vous offrir un aérodynamisme idéal selon vos besoins. Or, il se trouve que Zenvo a décidé de pousser le bouchon encore plus loin avec la TSR-S qui propose un aileron qui bouche d'un côté à l'autre, ce qui permet de gérer la force appliquée sur la voiture dans la courbe par exemple. 

Je vous dirais que la taille de cet aileron est impressionnante, mais c'est surtout lorsque la voiture roule sur piste qu'on constate l'efficacité de ce dernier, car il s'inclure beaucoup d'un côté à l'autre dans les virages. 

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la marque, Zenvo est établie au Danemark

TSR-S 2019

Certes, ce qui rend cette nouvelle voiture aussi spéciale, c'est son immense aileron amovible. Il faut savoir que dépendamment de l'angle dans lequel il se trouve, cet aileron peut générer une force allant de 3 à 30%. Il n'y a absolument rien de comparable sur le marché à l'heure actuelle. 

La Zenvo TSR-S 2019 est propulsée par un moteur V8 biturbo de 5.8 litres et sa puissance est d'environ 1200 chevaux, ce qui en fait une rivale de choix pour les Pagani, Koenigsegg et Bugatti de ce monde. 

Le bolide du constructeur danois est capable de boucler le 0-100 en seulement 2,8 secondes. On ne connait toutefois pas sa vitesse maximale, mais on sait que si vous voulez vous procurer une Zenvo TSR-S 2019, il vous faudra débourser pas moins de 1.55 million d'euros, soit près de 2 millions de dollars, ce qui n'est clairement pas à la portée de tous les budgets. 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER